menu-mob.png

Quel avenir pour la gestion de l’information produit ?

 |
June 12 2017

 

Cet article de blog est un récapitulatif de notre webinaire intitulé « Digital Disruption for Product Information Management » récemment présenté par Darren Cooper, directeur des solutions industrielles chez Stibo Systems. Pour en apprendre davantage sur ce thème, vous pouvez regarder l’intégralité du webinaire (30 minutes) disponible gratuitement et à la demande ici. 

Sans surprise, le travail des gestionnaires de l’information produit devient un peu plus difficile de nos jours. Il est de plus en plus complexe de concevoir, de vendre et de surveiller les produits, les offres et les services.  Les processus de gestion de l’information produit (GIP) devront subir de profondes mutations afin d’accompagner les entreprises qui souhaitent soutenir les produits et services favorables à la rupture numérique.

En raison de l’évolution des attentes d'une clientèle toujours plus exigeante, les produits de base peuvent maintenant être intégrés à des solutions. Par ailleurs, les partenaires commerciaux peuvent travailler de concert en vue d’accroître la proposition de valeur de ces solutions. Des services numériques peuvent venir appuyer les produits de sorte à offrir une plus grande flexibilité et une personnalisation accrue. Les modèles économiques classiques des produits se muent alors en modèles économiques de type « produit as a service ». Les entreprises sont aujourd’hui nombreuses à s’efforcer d’offrir des produits et des services axés sur la solution, voire même sur le résultat.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont les fabricants peuvent négocier avec succès le virage vers les offres « produit as a service », n'hésitez pas à consulter cet article susceptible de vous intéresser. 

 

pim_disruption.png

 

Comment cela se traduit-il sur le plan de la GIP ?

Prenons l’exemple d’un produit standard classique fabriqué en série. Pour en favoriser l’acceptation et la rentabilité, les entreprises plébiscitent une segmentation plus ciblée des marchés tout en augmentant le nombre de canaux de vente.

Cependant, l’adoption d'une approche axée sur le client nécessite un peu plus d’efforts et ne peut pas reposer uniquement sur l’intégration d'un système de gestion des données clients. Une offre axée sur le client doit être élaborée sur la base des exigences des clients, mais également des expériences et des environnements de l’utilisateur.

Le défi réside alors dans la façon de définir cette configurabilité et de gérer ces données sur tous les canaux de manière cohérente et uniforme.

Au fur et à mesure où nous évoluons d'une étape à l’autre (approche axée sur le client, puis sur la solution et enfin sur le résultat), nous sommes susceptibles de rencontrer beaucoup plus de nouvelles sources d'information qui ont toutes une incidence sur le choix du client.

Pour favoriser la souplesse exigée par la rupture numérique, il sera indispensable de définir un plus grand nombre de points de données pour tous les produits. Il s’agira de données statiques (les données de référence) et de données dynamiques (les données opérationnelles). 

Consultez l’image ci-dessous. Elle présente l’ensemble grandissant et complexe des paramètres qui permettent de définir le produit dont vous avez besoin. Par exemple, le prix peut varier en fonction du canal de vente et le produit peut être différent selon l’endroit où vous prévoyez de l’utiliser, parmi d’autres critères.

pim_disruption4-1.png

 

5 tendances clés dont il faut tenir compte

Quels sont les cinq éléments essentiels que vous devez prendre en compte sur le plan de la GIP dans le cadre du développement de produits et de services favorables à la rupture numérique ?

  1. La personnalisation des produits

La configuration de l’information produit, généralement désignée sous le terme de personnalisation des produits, n’est plus seulement une préoccupation du fabricant, mais également une préoccupation du distributeur. Comment décrivez-vous votre produit de manière à accepter le nombre considérable d'options de configuration ? Comment mettez-vous en œuvre les règles de configuration lorsque le produit est en vente, voire même utilisé ?

Les équipes commerciales auront besoin d’outils plus efficaces afin d’aider les clients à faire leur choix. Imaginez un produit doté de services et de logiciels complémentaires au-delà de la configuration de base. La vente d'un tel produit pourrait se révéler très difficile à gérer.

De nos jours, les services représentent de véritables facteurs de différenciation. Les gestionnaires de l’information produit auront besoin de se reposer sur des compétences et des outils leur permettant de définir et de distribuer ces services, mais également sur des stratégies capables de gérer les modalités complexes des produits et services.  

  1. Les produits instrumentés

Les produits instrumentés seront agrémentés de services capables de contrôler et d’améliorer leur performance. Par exemple, votre nouvelle raquette de tennis pourrait être fournie avec un service capable d'évaluer votre performance pour vous indiquer le niveau de qualité de votre jeu.

Les services numériques, en particulier la technologie de l’Internet des objets (IoT), jouent un rôle toujours plus prépondérant dans le mode de conception et de développement des produits et services axés sur la solution. Les gestionnaires de l’information produit devront fusionner les descriptions physiques et numériques dans le cadre du même processus de développement des produits.

Selon le modèle économique des produits et services, le soutien des services s’accompagne d’une proposition à forte valeur ajoutée. Par conséquent, les fabricants devront générer plus de moyens de gestion à distance. Cela permettra de gérer le produit, mais aussi de mieux comprendre le client et son mode d’utilisation du produit.  

Les services numériques aident les fabricants à tisser des liens beaucoup plus étroits avec leurs clients, ce qui signifie qu’ils devront gérer un volume de plus en plus important de données clients. Le gestionnaire de l’information produit pourrait réfléchir à la manière d'intégrer ce nouveau type d’information dans le processus de conception des produits.

  1. La coopération entre partenaires

Pour augmenter sa part de marché, l’un des moyens les plus efficaces consiste à intégrer ou regrouper un produit ou service complémentaire dans une offre. La valeur perçue de l’ensemble doit être supérieure à celle de la somme de ses parties.

Ainsi, la capacité de recruter des partenaires contribue à accroître la valeur des produits et services existants — un volet essentiel du travail de conception des produits aujourd’hui.

Cela dit, la coopération devrait peut-être avoir lieu à l’étape de conception du produit ou de l’offre. Quant à l’information relative aux services complémentaires du partenaire, elle devrait être intégrée pendant le cycle de vie de la GIP. Cela devra s’accompagner d’une connaissance plus approfondie de la relation de partenariat, notamment si les produits ou services du partenaire sont hautement configurables et conçus pour fonctionner de certaines façons avec le produit du fabricant. 

  1. Les machines sont des clients

Les machines sont déjà des outils de mise en œuvre et d’assistance dans le cadre des choix portant sur les produits et services. Petit à petit, elles s’imposent dans les processus plus complexes de sélection. D’ailleurs, elles prendront différentes formes inédites.

Avez-vous défini comment vous comptez gérer les données qui favorisent l’intégration de votre information produit au niveau des assistants numériques comme Amazon Echo ? Obéissant à la voix, ces appareils suscitent un vrai engouement et les marques y perçoivent une possibilité d’interaction directe avec leurs clients.

En outre, il faut tenir compte d’un aspect portant sur la désignation des produits. Votre produit passe-t-il avec succès le test de reconnaissance visuelle ? Lorsque vous sollicitez l’assistant, parvient-il à trouver le produit tout en le reliant à l’usage pour lequel il a été conçu ?

Tandis que les machines influencent de manière plus évidente le choix de produit, la GIP gagne en complexité — une plus grande variété, une hausse des volumes, une organisation impliquant un nombre accru de personnes et de processus. Tout cela se traduira par la nécessité de mettre en place une gestion contextuelle de l'information. 

  1. Les technologies persuasives

Les technologies persuasives visent à favoriser un changement d’attitude ou de comportement. Citons comme exemple les traqueurs Fitbit qui poussent les utilisateurs à faire plus de pas dans la journée ou à dormir plus d’heures la nuit.

Toutefois, l’adjectif « persuasive » peut être appliqué à de nombreuses choses. Vous persuaderez sûrement plus facilement une cliente à acheter un sac à main si vous lui montrez une image de l’article contenant des objets qu’elle a l’habitude de glisser dedans.

Les produits sont de plus en plus instrumentés et les services numériques sont toujours plus nombreux à émerger. De fait, un certain niveau d’autorité ou de gouvernance devra être mis en place pour définir l’utilisation des technologies persuasives. À l’avenir, les responsables de la GIP devront effectivement gérer les contenus persuasifs et les outils connexes dans le cadre du processus de conception de la GIP.

La GIP deviendra très certainement beaucoup plus complexe dans un avenir proche.  Le responsable GIP 2.0 travaillera sûrement avec de nouveaux types d'information comme l’information client et l’information média. Mais, il devra notamment acquérir de nouvelles aptitudes pour être capable de gérer différents niveaux de service. 

 


Darren has spent much of his career in software sales consulting, working in a variety of industries. During the last 15 years, he has specialised in information management, advising global, blue chip companies on their data governance strategies. Today, Darren provides leadership in helping Stibo Systems grow its business by demonstrating how our unique technology can help accelerate our customers’ digital transformation journeys.



← Article précédent
Prochain article →