menu-mob.png

Quatre défis et opportunités dans la gestion des actifs des entreprises modernes

 |
April 09 2018

Actuellement, de nombreuses sociétés cherchent à investir dans des technologies révolutionnaires pour se transformer radicalement et améliorer leurs processus internes. Malgré la vague numérique qui s'abat sur elles, elles sont tenues d'en faire toujours plus pour gérer leurs données de façon à en tirer de la valeur. Elles doivent extraire les données client des silos pour les transformer en connaissances sur les clients, et sortir les données produit de la gestion par tableur, afin de les intégrer à des processus commerciaux harmonisés et d'aboutir à des offres personnalisées et opportunes pour le client. La gestion des données relatives aux actifs physiques a également rejoint les rangs des données essentielles qui exigent un autre mode de gestion pour accompagner la révolution numérique. 


Dans cet article de blog, nous explorons certains des défis et opportunités les plus courants en matière de gestion des actifs dans l’environnement numérique. Mais tout d'abord, qu'est-ce qu'un actif ?

L'actif d'une entreprise est un élément détenu par une société. Les actifs peuvent être physiques (tangibles) ou non physiques (intangibles). Les actifs physiques comprennent, par exemple, les matériels techniques et informatiques, les équipements de production et de transport, les bâtiments, l'infrastructure, le réseau et les dispositifs intelligents. Parmi les actifs non physiques, citons la propriété intellectuelle, le capital, les logiciels et les actifs numériques. 

crystal-kwok-487019-unsplash-885981-edited-2

1. Acquérir de la transparence dans les actifs de l'entreprise

Dans de nombreuses entreprises, l'infrastructure des actifs est extrêmement complexe, car ceux-ci sont répartis entre plusieurs sites, services et bases de données, ce qui rend difficile la possibilité d'avoir une vue complète. D'où un manque de visibilité, qui empêche les entreprises de répondre facilement à des questions telles que : « Quel est l'état actuel de nos actifs prenant en charge ce processus métier ? Qui les utilise ? Où se trouvent-ils ? »

Cependant, à défaut d'une telle transparence sur les actifs, des informations essentielles comme leur livraison, leur stockage, les niveaux de stocks et les prévisions risquent facilement d'être oubliés, entraînant des retards dans les flux, des coûts plus élevés, des clients mécontents et des produits manquants ou égarés.

De ce fait, les grandes entreprises de production et de services accordent une attention particulière à la gestion de leurs actifs, dans la mesure où elle soutient les fonctions de maintenance planifiée ou proactive et réduit les stocks excédentaires et le besoin d'équipements de remplacement. Pour d'autres entreprises, la capacité à localiser les actifs et à connaître leur état permet de générer des économies de coût. Par exemple, dans la santé où les équipements hospitaliers sont fréquemment mobiles, le fait de ne pas pouvoir les localiser peut conduire à des dépenses inutiles en achat ou en location. Quant aux entreprises à forte intensité de capital, elles s'appuient sur la gestion des actifs pour soutenir leurs fonctions métier essentielles et éviter les interruptions ; c'est le cas, par exemple, dans le processus de production, lorsque la mesure de la consommation d'énergie ou le niveau de consommation de carburant est essentiel pour accompagner l'exploitation du client.

2. Relier les actifs dans les application métier

De plus en plus, les actifs doivent être reliés entre eux et parfois de façon compliquée. Ces relations complexes nécessitent d'être modélisées, ce qui est difficile à réaliser avec un système traditionnel de gestion des actifs ou une approche de registre des actifs.

Par exemple, les responsables des procédures environnementales et de sécurité peuvent avoir des fonctions qui vont au-delà des frontières du système de gestion d'actifs en place. Dans ce cas, gérer les actifs exige d'être en mesure d'identifier tous les objectifs et cas d'utilisation applicables. Cela peut se révéler difficile, car les outils actuels de gestion d'actifs tendent à être réservés à des applications spécifiques.

igor-ovsyannykov-252351-unsplash-015336-edited


3. Accompagner les nouveaux modèles économiques

Dans le cadre de leurs initiatives de transformation numérique, certaines sociétés recherchent des moyens de compléter et de différencier leur modèle économique basé sur les produits par des services apportant de la valeur.

En voici quelques exemples : les fournisseurs de services publics et d'énergie lancent de nouveaux services et modes d'exécution pour leurs clients. De nouveaux types d'actifs connectés se fraient un chemin dans les réseaux de distribution et la maison. Même les professionnels du service client s'appuient sur des capacités de gestion améliorées de l'information pour ajouter le contrôle et la maintenance des actifs à la prévision de la demande des clients. Ici, le défi - et l'opportunité - consiste à décrire les relations complexes existant entre ces actifs, le fournisseur, le réseau de distribution et le client d'une façon qui améliore le suivi et la fiabilité du service.

La capacité à réaliser cela peut potentiellement ajouter de la valeur aux initiatives nouvelles et existantes. Par exemple, avec les instruments plus nombreux qui équipent les systèmes de transport, il est possible de proposer aux passagers des niveaux de sécurité supérieurs et de nouveaux services basés sur des choses comme la navigation, le stationnement, l’environnement, le contrôle de la vitesse et les informations sur les embouteillages. 

4. Fournir des analyses quasiment en temps réel

Comme les actifs sont pourvus d'un plus grand nombre d'instruments, les informations qu'ils collectent peuvent potentiellement contribuer à des analyses de leurs paramètres de fonctionnement en temps quasi réel, afin de contrôler leur performance en utilisant une planification de la maintenance préventive et prédictive.

Comment les entreprises explorent-elles les nouvelles opportunités de gestion d'actifs ?

Actuellement, les entreprises ont la possibilité de transformer en opportunités les défis posés par la gestion de leurs actifs et de modifier radicalement la façon dont elles la pratiquent. Cependant, pour ce faire, les logiciels actuels de gestion des actifs physiques comme les systèmes Enterprise Asset Management (EAM) et Enterprise Resource Planning (ERP) peuvent se révéler insuffisants compte tenu du niveau de souplesse et de complexité que la gestion des actifs exige aujourd'hui. Le problème tient souvent au fait que ces systèmes appartiennent à un seul service, ou qu'ils sont limités et ne prennent en compte que certains actifs ; ou alors, les informations sur les actifs sont séparées des autres types d'information.

Une approche décentralisée empêche une gestion efficace des processus métier essentiels. De plus, les responsables des actifs peuvent se trouver confrontés à différents niveaux de complexité des actifs, à leurs écosystèmes et à l'évolution de leur contexte et de leur classification.

Pour résoudre cela, certaines entreprises se tournent vers des solutions de gestion des données de référence qui permettent de décrire la façon dont les actifs sont liés fonctionnellement, se comportent et sont programmés. Un des avantages de la gestion des données de référence, c'est qu'elle est fondamentalement conçue pour croiser les silos de systèmes, d'entités et de procédures afin de réunir les informations d'une façon qui améliore la prise de décision. C'est donc une technologie idéalement placée pour unifier et standardiser les vues sur les informations relatives aux actifs et contribuer à réduire le nombre de processus avec lesquels une entreprise doit fonctionner.

À la différence des systèmes traditionnels de gestion des actifs, les solutions de gestion des données de référence permettent aux entreprises de collecter, valider et nettoyer facilement leurs données sur les actifs, et de les grouper dans des relations complexes. Elle offre en particulier l'avantage de pouvoir définir et suivre de nouveaux types de contrat de niveau de service.

Appliquer les meilleures pratiques de gouvernance des données pour gérer l'information sur les actifs dans le cadre d'un processus de gestion des données de référence peut favoriser la transformation numérique, soutenir les nouveaux processus de l'entreprise et faire évoluer la maintenance des actifs d'une forme réactive vers la prévention et la prédiction.


Darren has spent much of his career in software sales consulting, working in a variety of industries. During the last 15 years, he has specialised in information management, advising global, blue chip companies on their data governance strategies. Today, Darren provides leadership in helping Stibo Systems grow its business by demonstrating how our unique technology can help accelerate our customers’ digital transformation journeys.
Darren Cooper hat einen Großteil seiner beruflichen Laufbahn in der Software-Vertriebsberatung verbracht und dabei verschiedene Branchen kennengelernt. Über die letzten 15 Jahre hat er sich auf das Thema Datenverwaltung spezialisiert und in dem Zusammenhang namhaften globalen Unternehmen bei der Entwicklung ihrer Data Governance-Strategien geholfen. Heute unterstützt Cooper das Wachstum von Stibo Systems, indem er verdeutlicht, wie sich mithilfe unserer einzigartigen Technologie die digitale Transformation unserer Kunden beschleunigen lässt.



← Article précédent
Prochain article →